Carré potager en bois brûlé

L’hiver s’achève bientôt et voilà qu’il faut déjà penser à préparer l’année au potager, si ce n’est déjà fait. Dans mon cas, venant d’emménager, il y a tout à faire!

Et quoi de mieux que de commencer par un potager pour pouvoir manger des produits frais et cultivés sans pesticide! Mais encore faut-il avoir un sol correct, un terrain préparé… N’ayant rien de tout cela et vivant dans un lieu où le sol est assez pauvre et caillouteux, j’ai regardé les différentes techniques qui me sont proposées pour pallier à ce problème.

La première et la plus efficace est la permaculture mais elle demande une grande précision dans sa mise en place et une disponibilité importante à la belle saison. Or ce n’est pas trop mon cas car à la belle saison, je suis chez mes clients à faire les jardins!

La deuxième solution est de créer un sol au dessus de celui existant et pour cela, je peux utiliser des carrés potagers. A partir de là, il me faut décider avec quoi faire mes carrés. Il est possible d’en faire avec tous les matériaux possibles ou presque, ce n’est qu’une question d’envie, de temps et d’argent. La solution la plus rapide à mettre en oeuvre est le bois mais encore faut-il que cela dure un peu dans le temps.

La solution la plus durable est le carré en pierre sèche mais c’est le temps de construction qui est long et en intermédiaire, on peut utiliser des parpaings mais il leur faudra un habillage. De plus, le ciment peut avoir quelques impacts sur la terre utilisée.

Alors revenons à la solution en bois. Dans le commerce, on trouve facilement des carrés potagers tout prêt à poser au sol ou sur-élevé. Mais la plupart de ces potagers posent un cas de conscience important (surtout quand je dois les installer chez des clients). En effet, pour que le bois dur et que le potager reste à un prix abordable, c’est du pin traité en classe 3 ou 4 qui est utilisé. Le problème est que le traitement utilisé à base de sel de cuivre et de sel borique est susceptible d’entraîner des soucis pour notre santé. Le sel de cuivre est en effet un élément toxique par ingestion. Alors la plupart des carrés potagers sont vendus avec un petit film tissé, censé éviter le contact entre la terre et le bois, mais ce film se dégrade rapidement et le contact se fait. Si la terre est en contact avec ces sels de traitement, les racines de nos légumes et de nos fruitiers aussi, ainsi que les produits que l’on va ingérer ensuite.

De fait, c’est un point qui ne me satisfait pas. J’ai donc décidé de regarder quelles sont les manières de traiter le bois qui n’auraient pas ou peu d’impact sur la santé et me suis arrêté sur la technique du bois brûlé ou Shou-sugi-ban au Japon. C’est une technique très répandu dans le monde pratiqué partout, chez nous en Ille et Vilaine, les poteaux de châtaignier était brûlé pour durer plus longtemps dans le sol. Ici on va ajouter au brûlage, une huile végétale qui va de plus rendre le bois hydrophobe.

Le but est donc de rendre le bois résistant aux éléments. Le bois carbonisé va être une barrière contre les UV et enlève l’appétence (intérêts alimentaire) du bois pour les insectes. L’huile va protéger le bois contre les intempéries.

Pour vous présenter les carrés, j’ai réalisé une petite vidéo pour vous montrer le déroulé de création de carrés potagers en bois brûlé.

 

Alors cette technique n’est pas non plus idéale car elle nécessite quelques précautions:

  • Le bois choisi doit être adapté à nos besoin.

Si l’on souhaite faire des carrés avec encoche, il faut un bois à croissance lente qui ne casserait pas selon le sens des fibres (cèdre, châtaignier, chêne…), mais ce sont des bois qui sont un peu coûteux.

Les encoches sont esthétiques, permettent une meilleure protection du bois mais oblige à tailler l’herbe manuelle au niveau de l’encoche si vous posez vos carrés sur l’herbe.

coin

Si toutefois l’on souhaite faire des carrés à un moindre coûts avec des bois « bon marché » type pin, sapin, il faudra faire attention lors de la réalisation d’encoche ou fixer les planches entre-elles avec des vis. Dans ce cas, il faudra penser à repasser une couche d’huile de lin au niveau des vis pour protéger le bois.

Il n’y a par contre pas de soucis pour passer la tondeuse contre les bords contrairement aux encoches.

20170217_172704

 

  • Le bois est protégé sur les extérieurs.

La protection par le brûlage et l’huile est une protection extérieure. Le cœur du bois n’est pas protégé et donc si l’on enlève la protection (coup de binette, de tondeuse…), le bois risque alors d’être attaqué.

Aucun solution n’est jamais parfaite mais celle-ci me paraît plus satisfaisante que d’autres en terme de rapport qualité-pris et surtout par rapport à ma santé!

Et cette technique peut être également utilisé en intérieur pour vos meubles!

20170304_145558

Voilà, et si jamais vous êtes intéressé pour installer ces carrés, chez vous; n’hésitez pas à me contacter pour un devis ou toute autre information.

 

Publicités